yj32l6ky.jpg

UN PEU D'HISTOIRE...

La Première Guerre mondiale (surnommée la Grande Guerre) est un conflit majeur qui a eu lieu de 1914 à 1918 (du 28 Juillet 1914 au 11 Novembre 1918 pour être exacte).

Cette guerre intervient sur fond de tensions issues de contentieux antérieurs (rivalités stratégiques, politiques, économiques et coloniales).

Il s’agit d’une guerre qui a engagé des soldats venant de l'ensemble de la population et non plus uniquement des militaires de métier.

Source : Wikipédia

En 1914, la carte de l'Europe ne ressemble pas à celle d'aujourd'hui. L'Allemagne est bien plus grande et l'Autriche et la Hongrie ne forment qu'un seul et unique empire : l'Empire austro-hongrois. À l'est, la Pologne n'existe pas, mais est intégrée à l'empire dirigé par les tsars et la Turquie se nomme l'Empire ottoman.

Deux alliances majeures se forment alors :

- la Triple Entente composée du Royaume-Uni, de la France et de l'Empire russe qui sont soutenus par le Japon, l'Italie, le Portugal, la Roumanie, les États-Unis, la Grèce et le Brésil,

- la Triple Alliance, qui se compose de l'Empire allemand, l'Empire austro-hongrois et l'Italie (qui passera dans le camp des Alliés en 1915).

 

Le Début

 

Le double assassinat de l’archiduc François-Ferdinand, héritier du trône d’Autriche-Hongrie, et de son épouse morganatique Sophie Chotek, duchesse de Hohenberg, à Sarajevo le 28 juin 1914 par un étudiant nationaliste serbe de Bosnie, Gavrilo Princip, met le feu aux poudres et déclenche une avalanche d'alliance politique :

L'Empire austro-hongrois déclare la guerre à la Serbie. La Russie déclare la guerre à l'Autriche-Hongrie quelques jours après. L'Allemagne déclare la guerre à la Russie, La France se prépare à déclarer la guerre à l'Allemagne pour aider ses alliés russes, mais c'est l'Allemagne qui la lui déclare avant. Le Royaume-Uni déclare la guerre à l'Allemagne pour aider ses alliés belges. L'Empire ottoman et la Bulgarie déclarent la guerre à la Russie, à la France et au Royaume-Uni.

Déroulé des événements

 

1914

Le 1er août 1914, en France, le gouvernement décrète la mobilisation générale à 16 h.

Dès août 1914, les Allemands pénètrent vite en France, ils marchent sur Paris. Mais ils sont arrêtés lors de la bataille de la Marne en septembre 1914. Le front franco-allemand se stabilise dans la boue, de la mer du nord aux Vosges, sur 750 km. Cette situation va durer quatre longues et terribles années !

Si le conflit a débuté à l'ancienne mode, avec cavaliers en gants blancs et fantassins en uniformes colorés (pantalons rouge chez les Français, pas ce qui est le plus discret), très vite, il change de nature. Des armes et des techniques nouvelles apparaissent au fil des mois : gaz de combat, chars d'assaut, mitrailleuses, barbelés, aviation...

1915

À partir de 1915, le front se stabilise. La guerre des tranchées commence. Les soldats français sont surnommés les Poilus à causes des conditions extrêmes dans lesquels ils vivent.

 

1916

L'année 1916 est celle des grandes offensives destinées à percer le front (bataille de la Somme, bataille de Verdun) qui se soldent par des centaines de milliers de morts sans donner de résultats.

1917

En Avril 1917 les États-Unis entrent en guerre du côté des Alliés à la suite de navires marchants coulés par des sous-marins allemands. Ils envoient deux millions de soldats en Europe.

A la fin de l'année, des mutineries éclatent  Les poilus ont le sentiment de combattre et mourir pour rien, tandis que l'arrière vit comme si la guerre n'existait pas. De plus, la Russie, paralysée dès mars par la révolution, cesse les combats contre les Allemands et les Autrichiens.

 

1918

En 1918, trois offensives allemandes de grande envergure sur le front ouest échouent. Les Alliés font une percée victorieuse à partir de juillet 1918. Début novembre 1918, l'Allemagne, qui est en pleine révolution, demande l'armistice, signé le 11 novembre 1918.

 

 

Bilan

Les pertes humaines de la Première Guerre mondiale s'élèvent à environ 18,6 millions de morts. Ce nombre inclut 9,7 millions de morts pour les militaires et 8,9 millions pour les civils. Les Alliés de la Première Guerre mondiale, comme les Empires centraux, perdent approximativement plus de 9 millions de vies chacun.

 

Si la France sort victorieuse, elle est meurtrie par la guerre. Avec près de 1 400 000 soldats français et coloniaux décomptés morts, soit 27 % des 18-27 ans, elle voit 33 % de sa population (tout âge confondu) disparaître au cours de la Grande Guerre, soit 1 250 000 habitants.

Plus de 300 000 soldats français ont été portés disparus et le plus grand nombre n'a jamais été retrouvé. Après la guerre, il fallait prouver la mort d'un soldat disparu, souvent par décision judiciaire. Plus de 670 000 corps de soldats, toutes nationalités confondues, seraient encore disparus et enterrés anonymement sur le front occidental.

 

De plus, en France et en Belgique, dans les régions où les combats se sont fixés pendant près de quatre ans, les dégâts matériels sont considérables. Le moral des populations est très touché.

Des monuments aux morts sont installés dans chaque commune, en souvenir des soldats morts lors de la guerre.

Les personnes qui ont subi cette guerre espèrent que cette guerre soit la dernière : la Der des Ders.

On sait que cela ne s’est pas passé comme ils l'espéraient...